Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/09/2010

Le Grand Manuel Secret De La Psychologie

Psychologue, en fait, c'est très surfait.
Il suffit de faire "je vous écoute", suivi de quelques "hmm hmm" bien placés, reformuler ce qu'a dit le patient, le renvoyer chez lui pour que ça mijote un peu en attendant la semaine d'après.
Et puis, surtout, il suffit de posséder le Grand Manuel Secret De La Psychologie.

Ah, ah, je suis sur que vous ne le saviez pas, mais tous les psychologues gardent jalousement dans leurs tiroirs le grand manuel secret de la psychologie. On leur remet à la fac, à l'issue de leur diplôme, dans une grande cérémonie secrète iniatique, genre que Poudlard et Harry Potter à coté, c'est de la gnognotte.
Cérémonie secrète donc, car personne bien entendu ne doit entre-apercevoir le GMSDLP (ouais, je commençais à trouver ça trop long de taper l'intitulé en entier à chaque fois). C'est dans ce GMSDLP que le psychologue tire tout son savoir, son pouvoir ancestral, son art de guérir, retour d'affection, réussite en affaire, problèmes d'érection, chance au jeu, réussite aux examens. Professeur Mamadou Spyko, à votre service.

Bref, je diverge. Pourquoi je vous parlais du Grand Manuel Secret de la Psychologie ?
Et bien, parce que, moi qui pensait qu'il était secret , le grand manuel secret, je m'aperçois que tout le monde est au courant. TOUT LE MONDE. Et ça en devient agaçant tout de même ! Tout le monde sait que je détiens le savoir absolu sur tous les symptômes psychologiques existants !

En fait, ce dont je veux parler, c'est un truc qui m'agace souvent : c'est que des collègues, voire de parfaits inconnus, pensent que je détiens la réponse à toute question approchant peu ou prou de la psychologie.
Qu'il suffit qu'ils me donnent l'âge de l'enfant, la description du souci et que, hop, je vais tirer de mon chapeau la recette miracle, là tout de suite au détour du couloir. 
Et que ça évitera d'aller perdre son temps à discuter en consultation (c'est fou d'ailleurs ce que les psys font perdre de temps au gens, surement sous prétexte de meubler le temps de séance).

Bref, évidemment qu'en psychologie, c'est un peu différent qu'en médecine : ce n'est pas : symptome, diagnostic, traitement.
(quoi qu'en médecine, aussi, il faut  tenir compte du patient, du terrain et des antécédents, rien n'est simple).

Vous comprendrez que pour le psychologue, le même symptôme sera expliqué différemment en fonction de l'histoire du patient, de la dynamique familiale, de sa personnalité, de ses défenses, etc, etc... Et que donc pour un même symptôme, il n'y aura pas UN conseil, UNE manière de faire à appliquer stricto senso dans toutes les situations et pour tous les enfants.
D'ailleurs, on peut aussi ajouter que pour beaucoup, voir le psychologue comme le grand magicien qui va dispenser quelques conseils bien placés pour tout apaiser, c'est rudement rassurant : ça évite de se remettre trop profondément en question : c'est facile, rapide, et pas trop fatigant. 

Toute cette entrée en matière pour expliquer que m'agacent toutes ces questions (pourtant j'en suis sur, provenant de parents sincèrement inquiets) posées au détour d'une conversation, d'un couloir.
Exemples-type :

Collègue : "Oh tiens, tant que je te vois : je ne te dérange pas longtemps. Mais mon petit dernier de cinq ans fait des cauchemars toutes les nuits depuis un mois : dis moi, qu'est ce que je pourrais faire ?"

Parent de patient : "Bon et bien, au revoir. Ah non, tant que j'y suis : avant de partir, sans vouloir abuser de votre temps : ma fille aînée est en échec scolaire, elle n'aime plus l'école, qu'est ce que vous me conseilleriez de faire ?"

C'est là, vous comprendrez, que mon Grand Manuel Secret de la Psychologie est utile.
"Echec Scolaire vous me dites ?...Alors je regarde dans les "E", attendez...Je cherche....Ah : Echec scolaire. Donc écoutez bien, voilà exactement ce que vous allez faire ...."
(je censure la conversation, c'est un manuel SECRET, je vais pas vous dire tous les trucs hein)

Même quelques médecins se risquent à : "tiens tant que je te vois, j'ai vu hier en consultation une petite fille de 8 ans qui a une énurésie qui n'est absolument pas médicale. Je la revois dans un mois : je fais quoi avec elle pour améliorer tout ça ?" 

Alors comment expliquer...Je ne connais pas l'enfant, pas sa famille, pas ses éventuels soucis, pas sa personnalité, pas son niveau d'intelligence, rien du tout à part qu'elle fait pipi au lit... Comment voulez vous que je puisse conseiller quoi que ce soit qui soit valide pour TOUS et TOUT LE TEMPS ?

En fait, si : je sais pourquoi ça m'agace. Parce que je ressens quelque chose là de rabaissant pour ma profession...Si il suffisait de connaître par coeur les symptômes et les conduites à tenir attachées, je vous jure, ça serait vachement simple psychologue (vachement chiant aussi entre nous...).
Et d'ailleurs, l'hôpital étant soucieux d'économie, il suffirait de me remplacer par le manuel secret de la psycho, à distribuer à tous les médecins et on n'en parlerait plus.
Je crois que c'est ça, oui qui m'agace au fond. Voir que je vais passer une heure avec un enfant, à l'apprivoiser, comprendre comment il fonctionne, ses défenses, ses soucis, arriver à comprendre, décrypter...Avancer à petit pas, séance après séance, pour faire bouger les petites choses qu'on croit pouvoir bouger....
Pour qu'on me balance qu'en fait, on aurait pu régler le même souci juste en posant la question de la conduite à tenir, devant l'ascenceur en trois minutes chrono...

Tiens, ben je crois que je vais faire un grand feu ce soir avec le Manuel Secret de la Psychologie. Parce que moi, ce qui m'intéresse, c'est pas "des trucs" à donner, mais rencontrer des personnes : découvrir qui sont les gens, avancer avec eux, les connaître et les aider à se connaître.
Je crois que je n'aimerai pas être vu comme le Grand Dispensateur de Conseils, comme tous ces gourous-psy, qui ont réponse à tout, qu'on voit sur les plateaux télé ou à la radio (meuh non Marcel, je ne parle pas de toi va !)

Sur ce, si : UN conseil : fermez votre ordi et profitez du Week-End : à bientôt !

 

 

19:47 Publié dans Hopital | Lien permanent | Commentaires (28) | |  Facebook

09/09/2010

Enfin revenu

Me revoilà sur le web après une longue absence.
Je m'aperçois que j'ai fait peur à quelqu'uns (et unes) de par ce long silence, je m'en excuse, ce n'était pas le but !
J'ai enchaîné un mois de vacances bien appréciable avec une reprise sur les chapeaux de roues.
Je n'ai pas pris le temps de revenir sur le blog ni sur l'adresse mail attachée.

Bref... Me revoilà. Le temps de retrouver quelques sujets à vous faire partager et de nouveaux articles vont revenir.
Avec un peu de retard, bonne rentrée à vous !

08:56 Publié dans Perso | Lien permanent | Commentaires (15) | |  Facebook