Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/03/2009

Jour J-9

Vendredi et Samedi prochain, je dois faire une présentation (enfin plutôt deux présentations à l'intérieur d'une même formation sur deux jours) pour des médecins généralistes.
Premièrement, je dois avouer que je n'aime pas l'exercice de la présentation orale... Pourtant, on me complimente souvent sur mon "naturel", ma "facilité" à parler.... Aie aie aie, s'ils savaient pourtant ce que ça me coute...
J'ai toujours peur de me planter ou dire une bêtise, du coup, pour chaque présentation orale, je lis des tonnes d'articles, de bouquins, parcoure internet de long en large avec l'envie d'être exhaustif... Parce que un truc me fait flipper : que je ne puisse pas répondre à une question.
Pourtant, évidemment, nul ne peut tout savoir et tout maîtriser... Mais voilà, je veux contrôler, je veux me rassurer, alors la préparation d'une présentation orale me prend énormement de temps. Toujours.
Aussi, ceux qui me disent que je suis à l'aise à l'oral, sont toujours surpris lorsque je leur explique que non, pas du tout, que je suis flippé de parler en public, que ça fait quinze jours que je stresse et que je lis tous  les soirs sur le sujet... D'ailleurs c'est à peine si on me croit.
(J'ai un énorme talent pour le contrôle de moi et faire croire que tout va bien même je suis stressé)


Donc, voilà, déjà, je n'aime pas trop parler en public.

Secondo, je n'arrive pas à organiser mes idées pour ce topo. Je sais grosso modo ce que je veux dire, mais je n'arrive pas à trouver un plan, une ligne directrice, mes idées partent dans tous les sens... Et je n'ai toujours pas écrit une seule diapo sur mon powerpoint. Et je vois le temps passer (et le stress commencer à monter). Tant que je ne saurai pas par quel bout prendre le sujet, comment intéresser l'auditoire, je n'arriverai pas à écrire.

Bref, tout ça pour dire aussi que j'admire Lawrence Passmore lorsque je vois que lui a fini et préparé son intervention dix jours avant la date fatidique...!
En tout cas, je suis bien content d'avoir lu son article, et d'avoir découvert le lien qui mène ici vers plein de conseils pour préparer un diaporama.
En gros, ce que j'en retiens : mettre le moins de texte possible, le diaporama ne sert qu'à illustrer les propos et ne doit pas être le propos lui même. Rien de plus pénible en effet que de lire le (long) texte d'une diapo en même temps que l'intervenant.
Soigner l'esthétisme. Marquer les esprits par la diapo : une image symbolique, un chiffre clef.

Mais en attendant de faire mes diapos, il faut rassembler mes idées, synthétiser, organiser... J'espère que la fée inspiration me rendra visite ce soir et me soufflera un plan...Heeelp !

 

16:41 Publié dans Hopital | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook

Commentaires

On va souffrir en même temps, alors!
Rien ne se fait sans travail, surtout la facilité apparente.
J'ai commencé à faire mon diaporama en janvier!
Et depuis, des dizaines de modifications...
Et comme toi, pas de ligne directrice nette.

Écrit par : lawrence | 05/03/2009

Bonjour et bon courage,
Quel est le thème de cette présentation ?

Écrit par : doclili | 06/03/2009

Et oui on va souffrir en même temps, Lawrence... J'espère d'ailleurs ne pas trop souffrir de mon coté, et j'espère pour toi que le public sera un chti peu plus souriant que sur le vidéo que tu avais posté.

Doclili, merci, je vais intervenir en fait sur les violences envers les enfants et leurs conséquences.

Écrit par : spyko | 06/03/2009

J'ai toujours autant de plaisir à venir ici.
Silencieuse car rien à raconter qui soit en rapport avec une note, mais lectrice convaincue...
Bon courage pour cette présentation!

Écrit par : Halley | 07/03/2009

Pas de problème si tu reste silencieuse Halley, "le silence est d'or"...
(Ca vaut mieux que "le silence, et dors !", ce serait moins flatteur pour mon blog...!)

Écrit par : spyko | 07/03/2009

Oh que je n'aimerais pas être à ta place!! Je te comprends vraiment! J'ai une sainte horreur de parler en public, même si (tu le croiras ou pas) une certaine aisance m'est venu depuis que je tiens un blog... J'ai même animé une AG de FMC, faisant rire l'auditoire et détenant le record d'efficacité (on a gagné 1 heure par rapport aux années précédentes...). Tu tiens le bon bout!

Écrit par : Med'celine | 08/03/2009

On est tous pareils , non ?
Moi qui anime une ou deux soirées-débats/conférences par mois, je suis à chaque fois tétanisé -moins maintenant, je l'avoue-... parfois je me serais bien cassé une jambe pour éviter une conférence...
Alors parfois, pour ne pas vivre dans l'angoisse des semaines avant... je laisse venir... et il m'arrive de préparer ma conférence du soir... dans la journée...
Bon courage !

Écrit par : psyblog | 09/03/2009

Merci Med'celine et Psyblog, je ne suis donc pas tout seul à me débattre avec le trac avant chaque intervention ! Moi qui me trouvait un peu ridicule à stresser comme ça, finalement ce ne serait que...humain ?

Écrit par : spyko | 09/03/2009

Les commentaires sont fermés.